Ouverture sur d’autres horizons

Marvin a très vite compris l’intérêt de la communication : publicité institutionnelle, sponsoring, partenariat. La marque a toujours su allier coups de cœur et nécessité économique, passion et raison. Quelques exemples…

Si les premières publicités retrouvées datent de 1905, la marque était déjà annonceur dans des éditions spécialisées en horlogerie type Indicateur Davoine. Le multilinguisme des textes – français, anglais, espagnol, allemand – confirme le caractère international de la manufacture.

Après la seconde guerre mondiale, Marvin opère un tournant dans sa communication avec des opérations de sponsoring.

Fan de course automobile, Pierre Didisheim participe à de nombreuses courses sur route ou sur circuit au volant d’une voiture sponsorisée par Marvin. Lors du Grand Prix de Suisse, à Berne, en 1950, il rencontre Fangio. Leur amitié dépasse la passion de l’automobile. Le pilote italien viendra visiter la fabrique en 1954, et portera une Marvin. Un autre grand pilote suisse, Tulo de Graffenried, sera l’ambassadeur de Marvin.

1955, grande année pour le HCC, le Hockey Club de la Chaux de Fonds, présidé par Pierre Didisheim. Il monte en ligue A. Bien décidé à développer l’aura de son club, le Président crée, cette même année, la Coupe MARVIN, entièrement sponsorisée par la manufacture. 3 équipes venant d’Italie, de la République Fédérale d’Allemagne et de la Hollande sont invitées, Chaque joueur de l’équipe gagnante reçoit une montre Marvin à l’issue de la finale. La coupe Marvin durera 4 ans.

En 1955, Marvin signe un partenariat avec la compagnie aérienne, KLM. Les hôtesses portent au revers de leur uniforme une montre clip, nouvelle version de la montre pneu. La publicité parle d’une « conversation piece, la montre sujet de conversation, le prétexte tout trouvé à un brin de causette amical » Les pilotes volent avec la Flying Dutchman au poignet.