Origine et développement

En 1850, les frères Marc et Emmanuel Didisheim créent un comptoir horloger à Saint-Imier, au cœur de l’arc jurassien, berceau de l’horlogerie suisse. Saint-Imier possède une longue tradition horlogère. Les premières pièces d’horlogerie y apparaissent dès 1720, et le rythme s’accroît à partir de 1770.

A l’époque, la grande majorité des horlogers ne manufacture qu’une partie de la montre, souvent des boites or ou argent, livrées à des termineurs, à la Chaux de Fonds ou au Locle.

A partir de 1800, la cité développe le système de l’établissage: Dans de petits ateliers ou à domicile, les horlogers travaillent artisanalement des composants pour des fabricants locaux qui fournissent les ébauches. Ces derniers font ensuite terminer les montres dans leur comptoir, par du personnel spécialisé et assurent la commercialisation. C’est dans ce contexte que les frères Didisheim ouvrent leur comptoir.

1850

Marc et Emmanuel Didisheim créent leur premier comptoir d’horlogerie à Saint Imier (BE)

1891

Henri-Albert, Edgar et Charles, fils de Marc, prennent la succession, construisent une fabrique qui prend le nom « Albert Didisheim et Frères »

1893

La marque MARVIN est officiellement déposée auprès de l’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle – IPI-, à Berne.

1894

L’entreprise déménage à la Chaux de Fonds et prend le nom de « Albert et Edgard Didisheim ´.

1895

Après le décès d’Edgar, Henri-Albert s’entoure des ses 3 fils, Marc, René et Jean, et rebaptise l’entreprise sous le nom de « Maison Henri-Albert Didisheim ´.

1905

La société devient « Henri-Albert Didisheim, fabrique MARVIN ´.

1912

L’entreprise est reconnue comme une manufacture à part entière : L’emménagement rue Numa Droz, 166, à la Chaux de Fonds permet de regrouper et d’organiser toute la chaine de conception et de production. Elle possède une succursale dans le Jura bernois, à Reconvilliers pour la production des pièces courantes.

1917

Marc, René et Jean prennent la succession de leur père et transforment la raison sociale en « Fils de Henri-Albert Didisheim, fabrique Marvin, Marvin Watches Co ´.

1918

Marvin est l’une des plus importantes manufactures de la Chaux de Fonds avec plus de 300 employés, sans compter les travailleurs à domicile. Elle construit une annexe réservée spécifiquement au département technique, signe de sa volonté permanente d’innover.

1921

Locaux, conditions de travail, et d’hygiène, rigueur du processus de fabrication…L’organisation de la manufacture est citée en exemple dans le Journal Suisse de l’Horlogerie – 15 avril 1921-

1926

La volonté de rationnaliser la production et d’améliorer la productivité génère un conflit social de deux mois.

1934

L’entreprise emménage dans des locaux plus vastes, Rue Numa Droz, 144-146 à la Chaux de Fonds.

1939

La fabrique fournit des munitions à l’armée française jusqu’à sa capitulation.

1941

La manufacture devient une Société Anonyme sous le nom de « Compagnie des Montres MARVIN SA ´.

1950

Marvin, centenaire, est au faîte de sa gloire, et lance une montre commémorative automatique avec calendrier, célébrant son siècle d’existence. L’entreprise compte alors environ 200 collaborateurs et exporte sa production dans près de 70 pays répartis sur les 5 continents.

1970

Marvin suscite l’intérêt de plusieurs repreneurs. Elle rejoint ainsi le groupe MSR, -Manufactures d’horlogerie Suisses Réunies-, en 1973. Tout en continuant à produire ses propres collections, elle fournit des mouvements à Revue Thommen et Vulcain, autres marques du Groupe. La marque Marvin sera ensuite développée par un groupe italien qui réhabilitera ses modèles phares, la Gauche, la Saltarello, la Gyroplan … et sa tradition des mouvements mécaniques.

2002

La marque est rachetée par le groupe Time Avenue déjà établi dans l’horlogerie et désireux de redonner son prestige à la marque.

2007

De nouvelles collections soufflent avec un air intemporel et résolument contemporain, pour maintenant, et pour demain. Nos collections sont distribuées dans le monde entier via notre large réseau de partenaires.